Accueil

 

Bienvenue sur le site de la commune

 

L’Hôpital-d’Orion est un petit village du sud ouest de la France qui est situé en Béarn dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle Aquitaine. La commune de L’Hôpital-d’Orion appartient à l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie et au canton d’ Orthez et Terres des Gaves et du Sel. Le code postal du village de L’Hôpital-d’Orion est le 64270 et son code Insee est le 64263.

Géographie :

L’altitude moyenne de L’Hôpital-d’Orion est de 80 mètres environ. Sa superficie est de 8.47 km². Sa latitude est de 43.437 degrés Nord et sa longitude de 0.851 degrés Ouest. Les  villages proches de L’Hôpital-d’Orion sont : Orion (64390) à 2.12 km, Lanneplaà (64300) à 3.72 km, Orriule (64390) à 3.93 km, Ozenx-Montestrucq (64300) à 4.40 km, Burgaronne (64390) à 5.48 km.
(Les distances avec ces communes proches de L’Hôpital-d’Orion sont calculées à vol d’oiseau – Voir la liste des villes et villages des Pyrénées-Atlantiques)

Population et logements :

La population de L’Hôpital-d’Orion était de 143 au recensement de 1999, 176 en 2006, 170 en 2007 et 159 en 2009. La densité de population du village est de 18.77 habitants par km².
Le nombre de logements sur la commune a été estimé à 80 en 2007. Ces logements se composent de 65 résidences principales, 10 résidences secondaires ou occasionnels ainsi que 5 logements vacants.


Église Sainte-Marie-Madeleine à L’Hôpital-d’Orion

Photo du Monument Historique Eglise Sainte-Marie-Madeleine situé à L'Hôpital-d'Orion

Historique :
Édifice de la fin du 12e siècle, sur plan en croix grecque, les bras du transept ayant à peu près la même profondeur que l’unique travée de la nef. Les voûtes ont disparu et ont été remplacées par un lambris. L’abside est à trois pans et flanquée de deux absidioles carrées dont l’une a été convertie en sacristie. A l’extérieur, les angles du chevet sont décorés d’une colonnette reposant à mi-hauteur, sur un glacis de contrefort. La façade ouest est surmontée d’un pignon ajouré de deux baies modernes et est précédée d’un porche. L’église se situait sur la route des pèlerins vers Compostelle.

Eléments protégés :
Église : classement aux monuments historiques par arrêté du 4 décembre 1913

Périodes de construction :
12e siècle;13e siècle

Propriété de la commune


Mort de Fébus et succession

Illustration en couleurs d'un homme mourant tenu par d'autres hommes.

La mort de Fébus, Chroniques de Froissart, Londres, BL, Harley 4379, fo 126.

Fébus meurt le 1er août 1391D 5 à L’Hôpital-d’Orion, sur le chemin entre Sauveterre-de-Béarn et OrthezB 46. Après une chasse à courre dans la région de Sauveterre, Fébus et sa suite dînent à L’Hôpital-d’Orion, il est alors victime d’une apoplexie qui le terrasseA 47. Le récit de sa mort est notamment fourni par Jean Froissart, qui recueille le témoignage d’Espan du Lionap présent ce jour-làB 47. Jean Froissart écrit : « Il (Fébus) se leva du siège et tendit ses mains pour les laver. Dès que l’eau froide descendit sur ses doigts […], son visage pâlit, le cœur lui tressailla, ses pieds se dérobèrent sous lui, il tomba sur le siège, retourné, en disant : « Je suis mort. Sire vrai Dieu, pardon ». Il ne parla plus jamais. »B 46. Le récit de Jean Froissart précise que Fébus est allé chasser l’ours ce jour-là, uq. Présent lors du décès de son père, Yvain fait une brève tentative pour lui succéder. Avant que la nouvelle de la mort de Fébus ne s’ébruite et avec l’aide des conjurés de L’Hôpital-d’Orion, Yvain tente de mettre la main sur le trésor d’Orthez. Sa tentative est un échecar, il doit se résoudre à laisser les jurats d’Orthez prendre le contrôleA 48. La nouvelle de la mort de Fébus désormais connue de tous, le corps du défunt est d’abord transporté au château de SauveterreB 48 puis à Orthez en fin de matinée du 2 août 1391A 49. Les obsèques de Fébus se déroulent le 2 octobre 1391, probablement dans le couvent des Frères prêcheursA 50 (aussi nommé couvent des Jacobins). Le cercueil est enseveli dans l’église, sans aucun gisant, mausolée ou pierre tombaleA 50.


 

Le chemin de St Jacques : voie du Vezelay

Via Lemovicensis, 1680 km séparent Vézelay de Compostelle. La voie de Vézelay  ou voie limousine entre en Béarn des Gaves à Sault de Navailles, fait une halte à Orthez (Hôtel de la Lune) puis se rend à Sauveterre en passant par l’Hôpital d’Orion.  Elle est aussi connue sous l’appellation GR654.

La carte :